Distinguished Gentlemen’s Ride 2015

Dimanche dernier se tenait à Paris le Distinguished Gentlemen’s Ride: un rassemblement mondial où chaque participant se doit de lever des fonds pour une cause identifiée par les organisateurs (cette année, il s’agissait de soutenir la lutte contre le cancer de la prostate).

Comme son nom l’indique, cette journée se place sous le signe de l’élégance. Chaque motard est donc invité à revêtir ses plus beaux habits et à lustrer sa moto ce qui, bien qu’étant sympa dans l’idée, tourne quand même un peu en concours de beauté où l’apparence semble parfois l’emporter sur la passion du deux roues.

Toujours est-il que, fraichement revenu de vacances et donc en mal de mon iron, j’ai sorti costume et noeud de papillon et me suis joint au ride parisien…histoire de frimer un peu et de voir de plus près à quoi ressemble cette ballade dont j’ai tant entendu parlé.

Friand des bonnes histoires du blog Chazster, j’ai tout naturellement décidé de me joindre au groupe du même nom afin de rouler en plus petit comité (environ 500 motards étaient attendus) et d’échanger quelques mots avec son créateur. Le rdv était fixé à 9h porte de Versailles pour un départ à 9h45 vers la base de loisirs des Jablines, 75km plus loin.

Je ne m’attarde pas sur les détails du parcours ni sur les différentes motos croisées (il y avait du beau monde et de nombreuses photos sont dispos sur le web ou Facebook) et préfère partager les quelques photos dont je dispose. Pour résumé : une expérience chouette et un ride bien sympa même si je dois reconnaitre ne pas vraiment m’être reconnu dans l’esprit de l’événement.

FullSizeRender

FullSizeRender[1]

FullSizeRender[2]

FullSizeRender[3]

FullSizeRender[4]

FullSizeRender[5]

FullSizeRender[6]

FullSizeRender[7]

FullSizeRender[8]

FullSizeRender[9]

FullSizeRender[10]

FullSizeRender[11]

FullSizeRender[12]

FullSizeRender[13]

IMG_2165

IMG_2171

IMG_2174

Essais des harley davidson Fat bob et Forty-eight 2016

Ce matin, je pars pour l’essais du fat bob 2016 à la concession Harley-Davidson du Mans .

Je n’avais jamais essayé le Fat Bob alors je ne pourrai pas le comparer au modèle 2015. Très honnêtement, c’est le jeu (dont le lot est une moto + un voyage…) lancé par Harley qui m’a motivé à aller tester une nouvelle machine de la Marque car le Forty-eight me va tout à fait et je doute que je changerai pour un autre modèle (en tout cas pas chez Harley si je dois changer un jour)

Mes impressions du Fat Bob

Et bien aucune surprise, et c’est un peu ce qui m’a surpris en fait.

La moto est lourde, les vibrations très (trop) bien « absorbée », on a pas cette impression d’être assis sur un moteur comme on peut le ressentir sur un modèle plus ancien ou même mon XL48. Moi çà me chagrine pour Harley, çà dépends ce qu’on recherche chez la Marque. L’amortissement est superbe, on sent  peine la route, rien à voir avec un sportster (et çà c’est bien !) mais encore une fois c’est donc au détriment du ressenti.

Globalement, c’est une bonne machine avec un gros moulin qui envoie (gentiment mais suffisamment) mais qui manque un peu de caractère à mon goût. Je me suis alors dit « sûrement qu’un stage1 + ligne complète arrangerai les choses » et bien oups car le modèle éssayé a déjà été « préparé »… bon et bien tant pis, c’est juste que je ne dois pas être la cible de ce type de moto. Tant qu’à rouler ainsi je partirai sur des modèles « roulant » ; d’autres marques qui seront moins cher, tout aussi confortable et plus évolué (technologie, freinage, poids, ..)

DSCF0356

DSCF0358

DSCF0359

DSCF0362

DSCF0363

DSCF0365

DSCF0367

Essais du forty eight 2016

Et oui ce n’était pas prévu, mais à mon retour d’essais, et à force de m’entendre dire que mon Forty-eight avait tout de mieux que le fat bob (excepté l’amortissement ), le vendeur m’a gentiment proposé d’essayer un modèle forty-eight 2016 car celui-ci avait de nombreuse amélioration.

Me voilà donc parti pour un second essai.

Ce forty-eight d’essai n’était pas équipé de pneu « boudin » (champion deluxe) comme les mien, ni d’un stage 1, ni même d’un échappement décent et de tout plein de petites choses auxquels je me suis habitué.

Je vais essayer de faire abstraction de tout cela pour avoir un avis objectif (mais pas facile tant la moto est transformé avec tout çà)…

L’amortissement a fait des progrès énormes, c’est indiscutable (en même temps c’était pas compliqué), ayant changé les miens j’ai résolu aussi le problème mais çà évite ainsi de débourser 700€…

La tenue de route est également meilleur grâce aussi  la fourche avant aux fourreau plus large. (en revanche mollasse la fourche)

Voilà les points positifs.

Non pas que le reste n’est pas bien, mais le mien est devenu une autre machine et ma subjectivité serait un frein à une honnête description… 😉

DSCF0370

DSCF0372

DSCF0373

DSCF0375

DSCF0376

DSCF0378

DSCF0379

DSCF0380

DSCF0382

DSCF0386